Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans counter_get_browser() (ligne 70 dans /home/mahamane/public_html/sites/all/modules/counter/counter.lib.inc).
  • Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /home/mahamane/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice : Undefined offset: 1 dans counter_get_browser() (ligne 70 dans /home/mahamane/public_html/sites/all/modules/counter/counter.lib.inc).

21 janvier 2016 : Démarrage de la distribution des cartes d’électeurs

 La distribution des cartes d'électeur a débuté le 21 janvier 2016 et s'achèvera le 20 février 2016, délai de rigueur, a annoncé la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Aucun retrait de carte d'électeur ne sera possible le 21 février 2016, jour des élections présidentielles 1er tour, couplées aux législatives, précise la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Par conséquent, la CENI invite chaque électeur à se rendre, dans les plus brefs délais, chez les chefs de quartier, de village, de tribu ou de groupement en la présence obligatoire des membres du Comité de distribution, pour le retrait de sa carte d'électeur, muni de l'un des documents suivants:

  •   Carte d'identité nationale,
  • Carte d'identité militaire,
  • Passeport,
  • Acte de naissance, jugement supplétif ou certificat de nationalité,
  • de pension civile ou militaire,
  • Carte consulaire, livret de famille.

La CENI compte sur le civisme de tout un chacun ainsi que sur l'implication des Partis politiques et de la Société civile pour un retrait massif des cartes. La CENI compte également sur l'esprit de civisme de tous, pour un bon déroulement de cette phase importante du processus électoral.

 

Plus de 7,5 millions de cartes, correspondant au nombre des électeurs inscrits pour le double scrutin, seront distribuées dans tout le pays. Ces cartes ont été confectionnées à partir du fichier électoral jugé « fiable » par toutes les parties prenantes, après avoir été audité par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).